G5 Sahel : le Mali retire 1400 soldats de la force conjointe

G5 Sahel : le Mali retire 1400 soldats de la force conjointe
force conjointe G5SAHEL

Le Mali met ses promesses en exécution en retirant 1400 soldats de la Force conjointe du G5 Sahel. Le président en exercice de cette organisation régionale, Mahamat Idriss Déby Itno a reçu une lettre provenant du chef d’Etat major malien qui exprime cette volonté, le 14 juin 2022.

Après avoir claqué la porte du G5 Sahel, le 15 mai 2022, suite au refus de certains chefs d’Etas de lui accorder la présidence tournante de cette organisation régionale, le Mali retire près de 1400 soldats de la force conjointe du G5 Sahel, nous apprend l’Agence Ecofin.

C’est le général Oumar Diarra, chef d’état-major des armées du Mali qui a adressé une lettre, le 14 juin 2022, au président en exercice du G5 Sahel, Mahamat Idriss Déby Itno pour l’informer de cette décision.

Lire aussi : Le Mali se retire du G5 Sahel

« Selon ce document classé confidentiel, ce retrait concerne l’ensemble des soldats maliens affectés au poste de commandement du G5 Sahel à Bamako, au fuseau ouest à Néma en Mauritanie, et au fuseau centre à Niamey au Niger. Les soldats basés à Bamako seront quant à eux, affectés dans leurs services d’origine dès le vendredi 1er juillet prochain. Au total, le retrait concerne 1400 hommes sur les 5000 que compte la force conjointe régionale chargée de mener des opérations antiterroristes transfrontalières », précise notre source.

Cette décision met en évidence la promesse de la junte malienne de « se retirer de tous les organes et instances du G5 Sahel, y compris la force conjointe ».

Source : Tchad Info

administrateur

Laisser un commentaire Annuler la réponse