Projet d’Intervention d’urgence Covid-19 : Des irrégularités financières s’élevant à plus de 939 millions de FCFA

Projet d’Intervention d’urgence Covid-19 : Des irrégularités financières s’élevant à plus de 939 millions de FCFA
Bureau du Vérificateur Général

La présente vérification a pour objet la gestion du Projet d’intervention d’urgence COVID-19. Elle a pour objectif de s’assurer de la régularité et de la sincérité des opérations de gestion. Les travaux de vérification ont porté sur l’examen des opérations de dépenses, de mobilisation de fonds et de trésorerie effectuées au titre de l’exercice 2021 (du 1er janvier au 30 juin).

A titre de rappel, le Groupe de la Banque Mondiale a créé une facilité COVID-19 pour aider les pays en développement à mettre en place une réponse d’urgence, afin de réduire les impacts de la pandémie. La facilité COVID-19 de la Banque Mondiale est une réponse coordonnée au niveau mondial, mise en œuvre par les pays en développement et principalement axée sur la réponse des systèmes de santé et un soutien en cas de perturbation économique et sociale. Le Projet d’Intervention d’Urgence COVID-19 au Mali qui s’inscrit dans ce cadre, est un programme du Gouvernement de la République du Mali qui vise à renforcer sa capacité à prévenir la pandémie COVID-19, à s’y préparer et à y répondre.

Irrégularités administratives :

Pour remédier à ces irrégularités le VG, Samba Alhamdou Baby, a recommandé au ministre chargé de la Santé de prendre les dispositions pour régulariser la création et l’organisation du Projet d’intervention d’urgence COVID-19. Au Coordinateur du Projet d’intervention d’urgence il a dit d’adapter le manuel d’exécution du projet aux dispositions de l’accord de financement et à la réglementation en vigueur au Mali ; de mettre en place des commissions de réception, conformément au Code des marchés publics et de délégations de service Public et à la réglementation relative à la comptabilité-matières. Quant au spécialiste de passation des marchés, il doit non seulement exiger des soumissionnaires les documents justifiant la capacité financière ; – diversifier le choix des fournisseurs pour optimiser les ressources et respecter l’équité dans la commande publique.

Irrégularités financières : Le montant total des irrégularités financières, ci-dessous, s’élève à 939 227 131 FCFA. Le Vérificateur général a dénoncé au Procureur de la République près le Tribunal de grande instance la Commune III du District de Bamako, chargé du Pôle économique et financier les irrégularités relatives à la non-application de pénalités de retard pour un montant de 187 206 394 FCFA ; au paiement de dépenses indues pour un montant de 36 355 325 FCFA ; à la non-justification d’une avance pour un montant de 90 000 000 FCFA et au règlement d’un marché irrégulier avec le Bureau de l’OMS au Mali pour un montant de 625 665 412 FCFA.

Source BVG

administrateur

Laisser un commentaire Annuler la réponse